Elections cantonales 2018: résultat du questionnaire aux candidat.e.s

Les candidat.e.s aux élections cantonales se positionnent sur 5 grandes thématiques lesbiennes, gay, bisexuelles et trans* (LGBT)

En vue des élections cantonales, la Fédération genevoise des associations LGBT et ses associations membres 360, Dialogai, Lestime, Parents d’homos et Think Out ont élaboré un questionnaire en ligne, www.lgbt-vote.ch, destiné à toutes/tous les candidat.e.s, tout parti et toute liste confondus, afin qu’ils et elles s’expriment personnellement sur plusieurs thèmes touchant la communauté LGBT genevoise.


Campagne 2017 contre l’homophobie © David Wagnières

La Fédération a ainsi contacté les secrétariats des partis et des listes afin de leur demander de fournir les adresses emails de candidat.e.s pour que nous puissions les inviter directement à remplir le questionnaire en ligne ou de transférer eux-mêmes le lien vers le questionnaire aux candidat.e.s.

  • Ensemble à Gauche (EAG), la Liste Égalité et Équité (LEE), LaListe – Femmes 2018 (LF), le Mouvement Citoyen Genevois (MCG), le Parti Démocrate-Chrétien (PDC), le Parti Libéral-Radical (PLR), le Parti Socialiste (PS) et les Verts (V) nous ont soit fourni les adresses emails ou ont soit transféré directement le questionnaire à leurs candidat.e.s.
  • L’Union Démocratique du Centre (UDC) ainsi que le Parti Bourgeois-Démocrate (PBD) ont indiqué par email qu’ils transfèreraient le questionnaire directement aux candidat.e.s. Aucun.e candidat.e de l’UDC ou du PBD n’ayant répondu, on peut émettre l’hypothèse que le questionnaire ne leur a pas été transféré ou, l’ayant au contraire reçu, les candidat.e.s n’ont pas souhaité y répondre.
  • Genève en Marche (GEM), les Vert’libéraux (Vert’lib) ainsi que la Liste pour Genève (LG) n’ont pas répondu à nos diverses sollicitations de transfert, mais certain.e.s de leurs candidat.e.s, ayant entendu parler de celui-ci par le bouche-à-oreille, ont pris contact individuellement pour pouvoir y répondre.

 

Résultats globaux

Le questionnaire portait sur 5 grandes thématiques faisant partie des préoccupations et des priorités actuelles de la communauté et des associations LGBT :

  • Institutionnalisation de la prévention et de la lutte contre les LGBT-phobies
  • Milieux professionnels
  • Création d’un Centre d’écoute des victimes de LGBT-phobies
  • Précarité des personnes trans* et violences envers celles-ci
  • Soutien aux associations et leur implication

Un lexique revenant sur les termes utilisés accompagnait les questions.

197 candidat.e.s, sur un total de 627, y ont répondu. Les partis y ont différemment participé :

  • PS : 36 sur 54 (66.7%)
  • V : 50 sur 76 (65.8%)
  • LF : 12 sur 19 (63%)
  • EAG : 21 candidat.e.s sur 68 candidat.e.s (31%)
  • PDC : 21 sur 76 (27.6%)
  • PLR : 22 sur 80 (27.5%)
  • MCG : 24 sur 100 (24%)
  • LEE : 3 candidat.e.s sur 15 (20%)
  • LG : 3 sur 17 (17.6%)
  • GEM : 1 candidat sur 40 (2.5%)
  • PBD : 0 sur 15
  • UDC : 0 sur 47
  • VL : 0 sur 17

Si l’on considère l’ensemble du questionnaire, les répondant.e.s, tout parti et toute liste confondus, se disent favorables ou favorables sous réserves, à une large majorité, aux actions et propositions mentionnées par les questions, avec une majorité un petit peu plus basse pour les questions trans*, principalement liée, selon leurs commentaires, à un manque de connaissances sur ces questions ou encore un amalgame incorrect entre orientation sexuelle et affective et identité de genre.

L’analyse des réponses par parti ou par candidat.e.s permet également de dégager des tendances :

  • La quasi-totalité des candidat.e.s EAG, PS, Verts et la Liste des Femmes sont favorables aux actions proposées.
  • Une majorité très large, favorable ou favorable sous réserves se dessine au sein des candidat.e.s du PDC, avec très peu de candidat.e.s pas favorables à certaines actions, et quelques sans opinion sur certaines questions.
  • Une large majorité de candidat.e.s du PLR et du MCG se disent favorables, ou favorables sous réserves, aux actions proposées, avec cependant quelques candidat.e.s pas favorables à certaines actions; favorables uniquement à certaines des actions ; ou sans opinion sur certaines questions.
  • Quant à GEM, la liste LEE ou encore la LG, difficile d’établir une tendance fiable sur si peu de répondant.e.s.

 

Candidatures au Conseil d’Etat

Comme en 2013, la Fédération organisera un débat avec un.e candidat.e au Conseil d’État par parti et par liste entre les deux tours, dont la date et le lieu seront communiqués ultérieurement. En attendant, nous vous invitons à prendre connaissance des réponses des candidat.e.s au Conseil d’Etat. Certain.e.s étant des candidat.e.s sortant.e.s, c’est également l’occasion pour eux/elles de faire le bilan de leur législature en lien avec les questions LGBT et, pour vous, l’occasion de prendre connaissance de comment ces questions ont été et sont prises en compte dans les politiques publiques. Vous pouvez également consulter l’article rédigé par le Magazine 360° qui a également pris contact avec les candidat.e.s au Conseil d’Etat : http://360.ch/suisse/42883-elections-genevoises-et-enjeux-lgbtiq/

 

Question par question: thématiques abordées

Nous vous invitons à creuser un peu plus les réponses par thématiques abordées.

 

Communiqué de presse

Vous pouvez télécharger ici notre communiqué de presse envoyé à l’occasion des élections cantonales le 26 mars 2018.

La Fédération et ses associations membres seront attentives à la prise en compte des préoccupations et des priorités de la communauté LGBT, au renforcement des politiques publiques et projets associatifs déjà mis en place et à la mise en œuvre des propositions des candidat.e.s.