Premiers pas

Pour être belle ou beau, il faut être sois même!« Pour être beauxe, il faut être soi-même. Vous n’avez pas besoin d’être accepté-e par les autres. Il faut juste vous acceptez vous-même. »

Vous ressentez que votre identité interne, votre identité de genre, ne correspond pas avec le sexe dans lequel on vous a assigné à la naissance.

Vous serez lae seul-e à savoir qui vous êtes réellement et à prendre les décisions qui changeront le cours de votre existence. Ça peut être un travail de longue haleine, avec parfois des moments difficiles… mais surtout le bonheur de vous réaliser à la clef!

Courage ! Il faut vous armer de patience, mais toute problématique a une issue !

Ne perdez pas espoir, vous ne savez jamais ce que l'avenir vous réserve« Ne perdez pas espoir, vous ne savez jamais ce que l’avenir vous réserve! »

Vous pouvez devenir la belle personne que vous êtes!

Les choses faites dans une démarche cohérente et réfléchie ne peuvent qu’apporter leurs fruits, c’est pourquoi, il est très important de bien préparer votre chemin. Aujourd’hui, les choses se énormément améliorées pour les personnes transidentitaires: que ce soit au niveau légal, social et médical. C’est possible changer de sexe et d’être reconnu-e dans cette nouvelle identité avec succès. C’est possible de vivre une identité de genre atypique.

Vous allez à votre propre rencontre pour devenir la personne que vous êtes réellement! Et malgré toutes les difficultés de ce chemin, vivre en accord avec son identité de genre et se réaliser procure un grand bien-être.

En premier lieu, il s’agit de trouver le courage d’oser en parler et de chercher du soutien :
– dans le cadre d’une association d’aide (en Suisse: Groupe Trans 360, Permanence Trans Checkpoint Vaud, Fondation Agnodice, Transgender Network)
– avec une personne concernée
– avec une personne proche de confiance
– Le fait d’en parler avec un-e psychologue ou psychiatre, de préférence qui soit sensibilisé aux questions transidentitaires (ou un-e praticien-ne en qui vous avez confiance) peut vous faire peur, mais cette personne ne devrait pas avoir à vous juger et pourrait vous aider dans les démarches à entreprendre. Si vous ne vous sentez pas à l’aise ou en confiance, n’hésitez pas à changer ! Vous en avez le droit !

– Dans le cadre d’une transition, la révélation de votre situation transidentitaire (le coming out) à votre entourage deviendra nécessaire. Mais ne vous jetez pas tête baissée dans l’idée d’en parler à tout le monde ! Commencez déjà par une personne avec qui vous vous sentez en confiance, que vous pensez la plus apte à entendre ce que vous avez à lui dire, à partager.
Petit à petit, vous trouverez les mots pour le dire, vous prendrez confiance en vous et cela vous aidera à verbaliser vos sentiments presque naturellement.

Ne précipitez rien, chaque chose en son temps !

Nouvel espoir