Droits des personnes transgenres : les associations réagissent

Le 8 juin 2017, suite à une interpellation de la Conseillère aux États Liliane Maury-Pasquier, le Conseil des États débattait du respect des droits des personnes transgenres en Suisse.

Cette interpellation était motivée par le fait que la Suisse est en retard, en comparaison internationale, que cela soit au niveau des procédures de changement de genre et de prénom, d’accès aux soins via l’assurance maladie de base, ou encore de protection contre les discriminations.

En ce qui concerne l’accès aux soins, la réponse du Conseil fédéral, par la voix de Simonetta Sommaruga, est en réelle contradiction avec la réalité vécue par les associations actives dans le soutien et l’accompagnement aux personnes transgenres.

L’Association 360 et Le Refuge à Genève, Profa dans le canton de Vaud, ont décidé de réagir en faisant part à Mme Sommaruga de leurs plus récentes expériences. Elles ont co-signé une lettre dénonçant l’attitude réelle des caisses maladie, lettre dont le texte intégral est accessible ici.

Quant à la procédure simplifiée de changement de genre, ainsi que les mesures visant à la protection des personnes transgenres contre les discriminations, les associations resteront attentives à ce que de réels progrès soient enfin réalisés.

Lynn