L’organisation suisse des lesbiennes (LOS) a une nouvelle secrétaire générale

Communiqué de la LOS
Dès le 1er septembre 2017, la LOS pourra compter sur une nouvelle répartition interne.
La LOS a engagé une nouvelle secrétaire générale pour la Suisse alémanique en la personne de Anna Rosenwasser. Avec un taux de 60 %, elle sera chargée des médias, de la communication et de la représentation de la LOS en Suisse allemande.
Barbara Lanthemann gardera le secrétariat général pour la Suisse romande avec un taux de 30%, ceci afin de maintenir le lien et les contacts importants tissés au fil des années. La Suisse italienne est quant à elle représentée par la co-présidente Domenica Priore.
Les deux secrétaires générales travailleront étroitement ensemble avec pour objectif une représentation de toutes les régions et sensibilités au sein de l’organisation.

Le 28 octobre prochain, l’organisation suisse des lesbiennes organisera un symposium, donnant ainsi un signal important pour l’avenir de la LOS. Nous espérons ainsi, avec la participation du plus grand nombre possible de personnes, construire et proposer un projet pour l’avenir de la LOS.
La LOS participera également à l’European Lesbian Conference qui se tiendra début octobre à Vienne.
La LOS poursuivra son action politique et s’engagera ces prochains semaines et années pour la mise en œuvre de l’égalité de traitement en faveur des lesbiennes*, que ce soit au travers de l’ouverture du mariage civil pour toutes et tous, d’une politique familiale égalitaire et d’une protection juridique effective contre les discriminations qui tienne compte aussi des femmes homosexuelles.

La nouvelle secrétaire générale se présente:

© Photo David Rosenthal

Mon nom est Anna Rosenwasser, j’ai 27 ans et je vis à Zurich.
C’est en tant que journaliste que j’ai gagné ma vie ces dernières années : mes thèmes de prédilection étaient le féminisme, la culture et la région de Schaffhouse, où j’ai grandi. Mon intérêt pour la question du genre m’a menée vers l’association des jeunes LGBT Milchjugend, au sein de laquelle je m’engage pour différents projets. Ces derniers jours, je termine le dernier semestre d’études en sciences politiques à l’université de Zurich.
Être active au sein de la LOS fait sens pour moi dès lors que je souhaite rendre plus visibles les femmes qui aiment les femmes : dans les médias, dans la politique, et au sein de la communauté. Si nous ne sommes pas hétéros, au moins sommes-nous hétérogènes !

 

La secrétaire générale pour la Romandie reste en place:

Photo R. Mudry

Je suis active au sein de la LOS depuis 2008. D’abord comme secrétaire romande, puis, dès le 1er décembre 2012, en tant que secrétaire générale au niveau national. Mon engagement politique m’a conduite au parlement valaisan où j’ai siégé en tant que députée de 2013 à 2017. En novembre 2016, j’ai été élue présidente du PS du Valais romand.
Née en 1965 et domiciliée en Valais, je me considère comme une humaniste et féministe. Les droits des lesbiennes font partie des droits humains. Représenter une minorité au sein de la communauté LGBT implique un engagement assidu en faveur de l’égalité, et conduit naturellement à faire naître de nouvelles vocations pour garder en ligne de mire et l’histoire passée et l’avenir qui se dessine pour les lesbiennes en Suisse.
C’est avec joie que je poursuivrai cet engagement, en collaboration avec la nouvelle secrétaire générale, ceci afin de maintenir la représentation des romandes au sein de la LOS.

 

Le Comité de la LOS:
Theres Bachofen
Maya Burkhalter
Domenica Priore