Non aux coupes budgétaires dans les services sociaux!

Communiqué de presse – 14.11.13
Fédération genevoise des associations LGBT

Amendé à la hâte et voté à la dernière minute hier soir par la commission des finances du Conseil Municipal de la Ville de Genève, le budget municipal 2014 prévoit des coupes budgétaires drastiques dans les services sociaux et du développement durable, alors même que le budget 2014 était en équilibre.

Au total, il s’agit de quarante-cinq postes qui sont menacés. Avec la suppression souhaitée des Unités d’Actions Communautaires du Département de la Cohésion sociale et de la Solidarité, 33 postes de travailleuses et travailleurs de terrain sont menacés. Ils sont essentiels à la cohésion sociale et au mieux vivre-ensemble de notre ville. De même, le Service Agenda 21-Ville Durable, rattaché au Département des Finances et du Logement, pourrait aussi disparaître dans sa totalité, mettant en danger plusieurs postes, dont celui de chargé.e de projet LGBTIQ*.

Créé en septembre 2012, le poste de chargé.e de projets LGBTIQ* en Ville de Genève est pionnier et innovateur en Suisse. Indispensable, il dénote une volonté forte de la Ville de Genève de promouvoir l’égalité pour toutes les citoyennes et tous les citoyens genevois.es, indépendamment de leur orientation sexuelle et/ou de leur identité de genre. Il souligne également la volonté de la Ville de Genève de lutter contre les LGBT-phobies**, qui s’est concrétisée dans la résolution 105 du Conseil municipal demandant au Conseil administratif de « garder à l’esprit le thème de la lutte contre l’homophobie, au même titre que la lutte contre toutes les autres formes d’intolérance, dans le cadre de sa politique ».

La Ville de Genève est membre de la Campagne européenne des villes durables. Cette année, elle a accueilli la 7e Conférence européenne des villes durables, organisée en partenariat par le Service Agenda 21-Ville Durable, mettant pour la première fois de son histoire les questions LGBT à l’ordre du jour de la conférence, au même titre que les questions liées à l’environnement. La suppression de ce service nuirait grandement à l’image et à l’expertise internationale de la Ville de Genève.

La Fédération genevoise des associations LGBT* appelle le Conseil Municipal dans son ensemble au maintien des Unités d’Actions Communautaires et du Service Agenda 21-Ville Durable dans leur totalité. Ces services sont essentiels à la cohésion sociale et au développement durable d’une ville ainsi qu’à la promotion de l’égalité pour toutes les citoyennes et tous les citoyens, indépendamment de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, de leur sexe, de leur religion ou de leur origine.

La Fédération genevoise des associations LGBT invite également le Conseil Municipal et le Conseil administratif à poursuivre les efforts entrepris depuis des années dans la lutte contre les LGBT-phobies** et toutes les autres formes de discriminations en Ville de Genève et à maintenir les moyens humains et financiers nécessaires.

La Fédération genevoise des associations LGBT est composée des associations suivantes:
360 – Dialogai – Lestime – Parents d’homos – Think Out