Les jeunes revendiquent l’égalité des droits pour les homosexuel-le-s

COMMUNIQUE DE PRESSE 17.11.2013
SESSION FEDERALE DES JEUNES 2013

L’égalité entre les homosexuel-le-s et les hétérosexuel-le-s, le renforcement de la situation des travailleurs-euses et le rejet de la répression face à l’alcool. Voilà trois des dix revendications adoptées aujourd’hui par la Session fédérale des jeunes. Les revendications ont été transmises à la présidente du Conseil national Maya Graf. Elles seront ensuite traitées par les Conseils national et des États. Le site internet politnetz.ch propose un espace de discussion sur ces revendications pour le grand public.

Pendant ces quatre derniers jours, la 22e Session fédérale des jeunes s’est penchée sur des thèmes qui préoccupaient les jeunes en Suisse. Les 200 participant-e-s ont représenté leurs intérêts avec beaucoup de coeur et d’engagement dans la salle du Conseil national. 10 des 13 revendications élaborées ont été adoptées par l’assemblée plénière et transmises à la présidente du Conseil national Maya Graf à la fin de la Session des jeunes.

Homophobie – la Session des jeunes lance un signal !
La jeunesse s’oppose clairement à l’homophobie. La Session fédérale des jeunes a revendiqué l’égalité des droits entre les homosexuel-le-s et les hétérosexuel-le-s grâce à deux pétitions. La première exige l’égalité totale entre les couples homosexuels et hétérosexuels dans le domaine du mariage. Dans la deuxième, les jeunes revendiquent une modification de la Constitution (article 8, al.2) : la discrimination du fait de « l’orientation sexuelle » et « l’identité sexuelle » doit être explicitement interdite. Les jeunes touchent un point sensible en transmettant ces revendications au Parlement : la Suisse accuse un retard important par rapport à d’autres pays européens. La législation suisse comporte par ailleurs des inégalités de droit considérables en matière d’égalité entre homosexuel-le-s et hétérosexuel-le-s.

img_1467

Imposition des bonus et CCT pour tous et toutes
Les jeunes ont également identifié un besoin d’action dans le monde du travail, car, d’après eux, il existe des « excès inacceptables dans le domaine de l’économie ». Grâce à deux pétitions, la Session des jeunes a donc exigé une rémunération juste. Elle a également revendiqué l’introduction obligatoire de conventions collectives de travail (CCT). Elle tient ainsi compte du fait qu’une partie des employé-e-s n’est pas suffisamment rémunérée malgré un taux d’occupation de 100% et qu’elle ne peut donc « pas vivre dignement avec le revenu de son travail ». La Session des jeunes considère l’imposition progressive des bonus comme une solution pour mettre fin aux excès.

La jeunesse et l’alcool : la Session des jeunes mise sur la responsabilité personnelle et la prévention
Deux groupes de travail se sont penchés sur le thème de la jeunesse et de l’alcool. La Session des jeunes n’a finalement adopté aucune revendication, mais uniquement une déclaration. Celle-ci constate que la consommation d’alcool a globalement diminué, et que des mesures de répression supplémentaires doivent donc être rejetées. L’assemblée plénière de la Session des jeunes a ainsi voté en masse contre la perception d’un supplément de nuit pour l’alcool. La prévention a été jugée de manière contrastée : « nous n’avons pas besoin de plus de prévention, mais de mesures plus ciblées », déclare une participante. D’après les jeunes, il est impératif que le travail de prévention soit proche de la réalité, qu’il informe les jeunes sur les risques et les effets de l’alcool et qu’il leur apprenne le bon comportement à adopter face à l’alcool.

Toutes les revendications de la Session des jeunes 2013 sont désormais disponibles sur www.sessiondesjeunes.ch. L’événement est organisé par les jeunes bénévoles du CO de la Session des jeunes ainsi que par une équipe de projet du CSAJ.

Assemblée d’ouverture avec le président de la Confédération Ueli Maurer et remise du Prix Jeunesse
En plus de ses activités principales, la Session des jeunes avait également d’autres points à son programme. Le samedi matin, le président de la Confédération Ueli Maurer a salué les jeunes au Palais fédéral. L’assemblée plénière de la Session des jeunes a ensuite attribué le « Prix Jeunesse », la récompense pour un engagement particulier en faveur de la jeunesse en politique, au Conseiller national Jean-François Steiert. Ce parlementaire âgé de 52 ans a été primé pour son investissement en faveur du renforcement de la formation politique en Suisse. Pendant la Session des jeunes, des politicien-ne-s ont par ailleurs rendu visite aux groupes de travail et ont participé au programme-cadre, ce qui a permis d’instaurer un dialogue dans une ambiance détendue.

Les positions sont rédigées, mais le travail ne fait que commencer
La coprésidente du Forum de la Session des jeunes, Anna-Lena Nadler, connaît l’importance d’un tel échange. Alors que la 22e Session fédérale des jeunes prend fin ce soir pour les participant-e-s, le travail ne fait que commencer pour le Forum Session des jeunes. Anna-Lena Nadler, âgée de 21 ans, ainsi que la dizaine de membres du Forum, veillent à ce que les revendications adoptées soient prises en considération dans les milieux politiques et que le Conseil national et le Conseil des États leur donnent suite. Vous trouverez plus d’informations sur leur travail et leurs résultats sur www.jugendsession.ch/fr/about/forum-session-des-jeunes/en-savoir-plus-sur-le-forum/.

Contact :
Anna-Lena Nadler, Coprésidente du Forum de la Session des jeunes, anna-lena.nadler@jugendsession.ch
Micha Küchler, Responsable de projet Session des jeunes, micha.kuechler@csaj.ch

A lire aussi sur www.360.ch: «Le jeunes s’attaquent à l’homophobie»