Elections fédérales: FAITES VOTRE CHOIX

Les élections fédérales approchent. De nombreux dossiers concernant la communauté LGBT attendent les futur.e.s parlementaires. Didier Bony, membre de l’association 360 se présente sous la bannière des Verts. 

Les élections fédérales du 20 octobre approchent à grands pas. Ces élections sont primordiales pour les luttes LGBT que l’association 360 porte depuis sa création, il y a de cela 20 ans. Afin de vous faire le meilleur des avis possible, nous vous encourageons à consulter le résultat du questionnaire envoyé aux candidate-e-s par la Fédération genevoise des associations LGBT (www.lgbt-vote.ch)

Bien que l’associations 360 soit apolitique, nous sommes particulièrement fier.e.s d’avoir l’un de nos membres qui se présente au Conseil national. Et pour cause le parcours de Didier Bonny nous semble intéressant à plusieurs égards. En effet, il a assumé de nombreuses  responsabilité qui démontrent son engagement sincère pour notre communauté. Sur le plan genevois et romand, Didier Bonny est membre des associations 360, Dialogai, Pink Cross et membre d’honneur de Lestime. Il est l’actuel co-président de la Fédération romande des associations LGBT et il  a été co-président de de la Fédération genevoise des associations LGBT de 2015 à 2019 ainsi que président du groupe Sida Genève de 2008 à 2014.

Sur la scène nationale, il a été co-président de Pro Aequalitate en 2016 – 2017 et membre ordinaire du comité de cette qui a combattu avec succès l’initiative du PDC intitulée « Pour le couple et la famille – non à la pénalisation du mariage » qui, sous couvert de vouloir abolir la pénalisation fiscale des couples mariés, avait aussi pour but d’inscrire dans la Constitution fédérale la définition du mariage comme étant celle « de l’union durable entre un homme et une femme ». 

Le parcours de Didier Bonny en tant que député au Grand Conseil genevois et conseiller municipal en Ville de Genève en fait un candidat tout à fait en phase avec les revendications des associations LBGTIQ* locales et un acteur sans faille des changements sociaux que nous appelons de nos voeux depuis deux décennies. Nous espérons qu’il figurera, au même titre que les candidat-e-s qui soutiennent sans réserve la diversité et les droits pour toutes et tous, parmis les 12 personnalités qui remporteront un des sièges genevois sous la coupole fédérale.