Matle: Les lois sur les droits trans* et intersexes font évoluer les mentalités

Matle fait partie des pays les plus avancés au monde concernant les droits des personnes trans* et intersexes. En avril 2014, Malte est devenu le 1er état européen à rajouter la reconnaissance de l’identité de genre dans sa constitution en tant que catégorie protégée dans sa constitution [1].

Adoptée le 14 avril 2015, la loi «Gender Identity, Gender Expression and Sex Characteristics Act» (Identité de Genre, Expression de Genre et Caractéristiques de Sexe) [2], permet aux personnes de changer légalement leur identité de genre en remplissant une simple déclaration auprès d’un notaire. La loi élimine tout prérequis médicaux pour effectuer ce changement d’état civil. L’ensemble de la procédure dure au maximum 30 jours. Elle correspond aux recommandations du Conseil de l’Europe, à savoir qu’elle soit «rapide, transparente et accessible, et fondée sur l’autodétermination» [3]. Cette loi fait également de Malte le 1er pays au monde à rendre illégales la stérilisation et les chirurgies invasives sur les personnes intersexes [4].

Matle Identité de Genre, Expression de Genre et Caractéristiques de Sexe

Les lois ont changé les mentalités sur les questions LGBTI+

“La mentalité du public Maltais a changé de manière significative en faveur des droits des personnes LGBTI+”, rapporte la ministre des libertés civiles Helena Dalli dans une nouvelle de Malta Today du 17 février 2016 [5].

En parlant lors d’un débat au parlement, Mme Dalli a cité une récente étude Eurobarometer qui mentionne que 81% des répondants maltais sont en faveur des droits des personnes trans à pouvoir mettre en accord leur carte d’identité avec leur identité de genre. «C’est le second meilleur résultat en Europe, juste après les Pays Bas, et je suis ravie que les lois introduites par ce gouvernement amènent à changer les mentalités des gens.» Elle remarque aussi que 70% du public maltais est en faveur des pleins droits des personnes trans et «n’aurait pas de problèmes» avec une personne trans en tant que premier ministre. Toujours selon cette étude, 77% du public pense que les personnes homosexuelles devraient avoir les mêmes droits que les hétérosexuelles. «Avant que le gouvernement légalise les unions civiles, nous avions étés avertis que 80% du public s’y opposerait» rappelle madame Dalli. «Toutefois, il est évident que le public est bien plus mature que ça, et je suis heureuse de voir que les lois introduites par ce gouvernent ont crée une société avec plus de compassion qui comprend les réalités rencontrées par les personnes LGBTI+…». [5]

Sources

[1] “Transgender Europe applauds Malta for naming gender identity“. Malta Today – 16 avril 2014
[2] “Bill No. 70 – Gender Identity, Gender Expression and Sex Characteristics Bill”. Parlement de Malte – 14 avril 2015
[3] “Malta adopts ground breaking Trans and & Intersex law”. TGEU – 1er avril 2015
[4] “Malta scraps surgery and sterilisation measures and passes protections for intersex people”. Gaystarnewsnetwork.au. 2 avril 2015
[5]  “Notable Shift in maltese mentality in favor of LGBTI people”. Malta Today – 17 février 2016